Centre de Prévention et de Dépistage des Maladies Rénales

L’Association d’Aide aux Malades Rénaux de Guinée (AMAREGUI), créée à Nantes en 2017, a pour objet la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies rénales en Guinée. Elle a mis en place à KINDIA une antenne opérationnelle. Au cours des années 2018-19, cette équipe sanitaire a élaboré une stratégie pour le dépistage des Maladies Non Transmissibles MNT. Des séances de dépistage ont été organisées dans plusieurs quartiers urbains.

Les Autorités Régionales de la Santé ont approuvé et encouragé ce projet. Elles ont délivré les agréments administratifs indispensables à sa réalisation.

Le Projet 2021 consiste à former des équipes qui seront chargées d’étendre le dépistage dans les 32 quartiers  de la Communauté Urbaine de KINDIA et d’intervenir dans des écoles primaires pour faire passer  auprès des enfants et de leurs familles des messages en faveur d’une alimentation équilibrée.

Contexte

L’insuffisance rénale IR  est une maladie redoutable qui, en Guinée, affecte des sujets relativement jeunes. Son traitement reste financièrement inaccessible à la majorité des patients.

La prise en charge tardive de cette “maladie silencieuse” est la  cause de la mortalité précoce observée dans les hôpitaux. Les déterminants de cette situation sont essentiellement des facteurs socio-économiques, principalement le niveau d’instruction, et certaines pathologies comme l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, le diabète, l’infection VIH, et autres infections et toxicités. La situation est aggravée par la lenteur dans la collaboration médicale interdisciplinaire, et par l’absence d’unités de néphrologie dans les régions de la Guinée.

Depuis 2013, l’unité de Néphrologie de l’Hôpital Régional de KINDIA effectue des tests de dépistage de l’IR. Les résultats sont consignés dans le registre des malades et publiés tous les ans. Globalement, il y a une véritable « épidèmie » de l’insuffisance rénale, et,fait nouveau, elle commence à se manifester chez les jeunes.

En outre de plus en plus de malades sont dépistés à un stade de gravité avancé ou en phase terminale de la maladie, nécessitant le recours à la dialyse pour prolonger leur vie. Or la dialyse n’est proposée que dans la capitale, CONAKRY, à 120 Km.

Publics concernés

  • Des personnes, soignants et éducateurs, qui seront chargées par la suite d’organiser des séances de dépistage principalement chez les femmes et jeunes-filles.
  • Des animateurs qui interviendront dans 15 classes d’écoles primaires (2 animateurs par classe de 60 élèves). Les enseignements seront complétés par des activités participatives, par exemple des jeux de rôle et des saynètes de théâtre jouées par les élèves qui les présenteront à leurs familles, les mamans bien sûr mais aussi les hommes pour qu’ils comprennent le pourquoi du changement dans leurs assiettes.

Partenaires locaux

  • Association Amitié Bretagne Guinée (ABG, siège social dans le Morbihan). L’association a une antenne à DALABA, à 80 Km de Kindia. Elle va entreprendre des actions du type A3-A4.
  • Association VITAGUI, basée à Kindia, avec laquelle nous collaborons pour développer la culture  d’une plante utile à la santé, le Moringa, reconnu par la FAO.

Objectifs du projet

  • Objectifs généraux
    • Amélioration de la Santé Publique en   Guinée-ODD 3, 4, 9 10,  en luttant contre les Maladies chroniques Non Transmissibles, (MNT : maladies cardiovasculaires, diabète, insuffisance rénale) et leurs causes.

 

  • Objectifs spécifiques
    • Développer les compétences de personnes bénévoles pour former des équipes chargées du dépistage des MNT et leurs causes.
    • Développer les compétences de personnes bénévoles pour former des équipes chargées de promouvoir une alimentation équilibrée.

Activités

  • A1-Formation de bénévoles au dépistage et à la prévention des maladies rénales et de leurs causes.

Prérequis: niveau infirmière, ou biologiste, ou équivalents.

Objectifs pédagogiques: acquérir les connaissances nécessaires à la pratique des tests de dépistage.

 

  • A2-Production de documents

Guides pratiques et montages diapos correspondant au programme de formation et logiciels de traitement des résutats. Il ne s’agit pas de mettre des recettes par écrit. Il y aura des rappels des notions théoriques nécessaires à la compréhension des protocoles.

 

  • A3-Former des animateurs scolaires pour la mise en pratique d’une alimentation équilibrée.

Prérequis: formation générale niveau d’entrée au lycée; savoir comprendre les enfants et leur parler.

Objectifs pédagogiques: acquérir progressivement les connaissances en nutrition nécessaires à la compréhension de l’équilibre alimentaire et à sa pratique.

 

  • A4-Sensibiliser les écoliers et leurs parents à la préparation de repas équilibrés

Il n’y a pas de prérequis au sens strict. On répond à une attente  des populations inquiètes de l’émergence de l’hypertension artérielle et du diabète, principales causes d’insuffisance rénale : environ 35 % de la population féminine  est atteinte d’ hypertension.

Cette action sociale doit commencer dés le plus jeune âge. C’est pourquoi nous entreprenons des actions de sensibilisation des populations en intervenant dans les écoles primaires. Les enfant eront porteurs de messages qu’ils transmettront à leurs familles : « Papa, maman, le maître a dit que….. ». Message reçu : on aura investi sur les jeunes générations, et donc sur le futur.

 

 

Méthodologie:

Les matériels proposés (Cahier de nutrition, boîtes à images, SNAP-Support Numérisé d’ Applications Pédagogiques) ont des aspects ludiques, qui motivent les formateurs, les enseignants, les enfants. Dans des classes surchargées, en moyenne 60 enfants, mal équipées d’un tableau noir usé, on apporte un renouveau : finis, les élèves qui au fond de la classe s’assoupissent parce qu’ils sont fatigués, ou ne voient pas clair … Au cours des séances , les enfants sont répartis en petits groupes, tout le monde participe.

Résultats

  • Actions A1, A2 : volet médical
    • Formation de 21 personnes capables d’effectuer les tests de dépistage
    • 32 séances de dépistage au bénéfice de 1920 personnes
    • Indicateurs : pourcentages de malades dépistés

 

  • Actions A3,A4 : volet social
    • Formation de 30 animateurs capables d’intervenir dans des classes primaires
    • 195 interventions
    • 900 écoliers bénéficiaires
    • 130 enquêtes auprès des familles et des enseignants
    • Indicateurs: pourcentages de familles ayant modifié leurs habitudes alimentaires

Projet En cours

Date de début : janvier 2021
Date de fin : décembre 2021

Pays d’intervention : Guinée Conakry
Localité : KINDIA et DALABA, Guinée Maritime et Foutah Djallon, Guinée
Secteur(s) d'intervention : Appui - Conseil - Formation, Croissance économique - Emploi, Éducation, Égalité H-F, Santé

Objectif(s) de Développement Durable

Budget : 4100 euros

TÉLÉCHARGER LA FICHE DU PROJET
Aide aux Malades Rénaux de Guinée
ADHÉRENT

Aide aux Malades Rénaux de Guinée (AMAREGUI)

2, rue Alfred de Vigny, 44300 NANTES

Site Web

Représentant : Mme Younouss BAH (Président)

Prévenir, dépister, traiter les maladies rénales sont les trois piliers de l'association en Guinée

Pays de la Loire Coopération Internationale

Pays de la Loire Coopération Internationale est le réseau régional multi-acteurs des Pays de la Loire. Il soutient les acteurs de la coopération internationale en Pays de la Loire au service d’actions de coopération internationale plus efficaces et plus pérennes. Il favorise l’ouverture à l’international des habitants des Pays de la Loire.

Informations pratiques

Siège social : 83 rue du Mail 49100 ANGERS

Email : contact@paysdelaloire-cooperation-internationale.org

Téléphone : 0241359300

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Pays de La Loire
Agence de l'Eau Loire-Bretagne
Service Civique
Fonds pour le développement de la vie associative