Projet Liban au Collège Saint-Paul de Rezé

Publié le 17/05/2021

Qui suis-je?

Je m’appelle Lucille, j’ai 24 ans, et je suis en service civique depuis Décembre 2020 chez Pays de la Loire Coopération Internationale. Mon rôle est d’appuyer l’animation et la communication au sein du réseau. J’ai pour mission de valoriser les projets d'Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale mis en œuvre en Pays de la Loire. Pour cela, je suis amenée à me déplacer dans les établissements scolaires de la région, afin d’assister aux projets soutenus par Pays de la Loire Coopération Internationale, notamment les Tandems Solidaires, et la Campagne Liban.

Je rejoins le collège de Saint Paul à Rezé le 22 mars 2021 pour assister à deux séances consacrées au projet Liban. La première séance est animée par Mme Marylaure Thomas auprès d'une classe de 4ème. Professeure de français, Marylaure est responsable de la mise en place pédagogique du projet, c'est-à-dire la rédaction des articles de presse sur les enjeux de la crise des réfugiés et la gestion de l'eau au Liban. La deuxième séance est animée par M. Burneau, responsable de la coordination du projet entre les différents acteurs autour du projet (associations, intervenants, établissements et professeurs).

La journaliste Hélène Biélak et le dessinateur Yassine Latrache missionné par Cartooning for Peace avec le soutien de l'UNESCO sont intervenus auprès des élèves en janvier 2021. A cette occasion, les élèves ont participé à une exposition Dessins pour la Paix organisée par Cartooning For Peace au CDI du Collège avec le soutien de l'UNESCO.

Ainsi, les élèves ont pu travailler sur le dessin de presse, la liberté d'expression, l'écriture journalistique, la mise en page, l'organisation de la réflexion, le traitement des informations recueillies, le choix des images (libres de droit), le croisement des informations, etc. Ils ont pu en apprendre davantage sur le métier de journaliste et celui de dessinateur de presse.

Article illustré par une élève « à la manière de Yassine Latrache :

Le matin, c'est donc Marylaure Thomas que je rejoins en classe pour assister à la première séance. Marylaure m'explique que les élèves ont utilisé la matière que la journaliste Sidonie a transmise pour écrire des articles sur le Liban, à partir des 2 thématiques de Globe Reporters :

  • Les réfugiés
  • La gestion de l'eau

Les articles rédigés par les élèves portent sur le Cèdre du Liban, les tortues marines au Liban, les réfugiés syriens au Liban, les difficultés d'accès à l'eau suite à l'explosion de 2020, le traitement des déchets. Marylaure me précise que tous ces thèmes sont des thèmes plutôt complexes pour des 4èmes.

Exemples d'articles rédigés par les élèves :

Ils utilisent le logiciel SCRIBUS pour la mise en page de ces articles. Certains élèves ont réalisé des dessins de presse pour illustrer leur article, et d'autres ont demandé à Yassine Latrache d'effectuer un dessin pour illustrer leur article.

Pour la séance du matin, la professeur leur demande de faire des recherches sur Paul Fattal, la personne qu'ils vont devoir interviewer. Ils doivent se renseigner sur l'interviewé, préparer une courte présentation de son parcours, et trouver des questions pertinentes et ouvertes à lui poser.

Les élèves découvrent que Paul Fattal est océanographe, originaire du Liban, et qu'il vit aujourd'hui en France. Ils déterminent une liste de questions à lui poser :

  • Pourquoi avez-vous quitté le Liban ?
  • Que savez-vous des problèmes d'accès à l'eau au Liban ?
  • Pensez-vous que le gouvernement a bien géré la pandémie ?
  • Pourquoi la gestion des déchets est compliquée au Liban ?
  • Avez-vous constaté une urbanisation des plages au Liban ?
  • Quelle serait votre grande réforme pour le Liban ?

L'après-midi, les élèves de l'autre classe de 4ème procèdent à l'enregistrement des questions adressées à Paul Fattal. Pour cela, ils utilisent les casques et micros de la salle informatique. (Ces questions seront transmises à Paul Fattal pour qu'il y réponde).

Ils témoignent…

Interview de Louis, 13 ans

Qu'est ce qui te plait dans ce projet ?

Le Liban est un pays qui est en détresse en ce moment, surtout suite à l'explosion. C'est intéressant de parler de ce type de sujet qui ne nous concerne pas directement et qui pourtant est important

Qu'est-ce que ça t'apporte de participer à ce projet ?

Ce projet m'apprend des choses sur le réchauffement climatique, l'érosion des sols, la problématique de l'augmentation de la population, etc.

J'ai pu apprendre comment formuler un article de presse, comment trouver un titre, choisir des images, et comment le mettre en page.

Interview de Louane, 13 ans

Qu'est-ce qui te plait dans ce projet ?

J'ai pu écrire un article sur les tortues marines, et comprendre pourquoi elles sont en voie de disparition. Comprendre les causes de cette situation est très intéressant. Elles sont menacées par une situation de forte pollution, et des associations essaient de les sauver, d'informer les pêcheurs sur leur impact, etc.

Qu'est-ce que tu as appris à faire grâce à cet exercice ?

J'ai appris comment rédiger un article de presse, en vérifiant bien ses sources, et j'ai pu en savoir plus sur le métier de journaliste.

Interview de Marylaure Thomas, professeure de français 

Qu'est-ce qui vous a donné envie de participer à ce projet ?

Je trouvais intéressant le côté « projet », cela permet de travailler la presse de façon concrète en transformant la classe en salle de rédaction.

Comment faites-vous le lien entre ce projet et le programme scolaire ?

L'intérêt de ce projet est qu'il est pluridisciplinaire, il est lié à plusieurs matières : 

  • Le cours de mathématiques, avec la création de diagrammes et de graphiques
  • Le cours d'histoire-géographie, avec l'apprentissage de la situation géographique et géopolitique du Liban
  • Le cours d'arts plastiques, avec la réalisation de dessins de presse
  • Le cours de français, avec le travail de formulation et de rédaction des articles de presse.
  • L'EMC, avec le travail sur la liberté d'expression et la liberté de la presse

Qu'est-ce qu'un tel projet apporte aux élèves ?

Ce projet apporte du sens au travail des élèves, car il a une finalité. Travailler sous forme de projet crée une dynamique intéressante. Ce type de projet fédère les élèves, et amène de la coopération dans la classe. L'intervention de personnes extérieures, et le côté pluridisciplinaire du projet participent à cette dynamique : c'est un mode de travail différent du cours magistral classique figé.

De plus, tous les talents sont mis en valeur (écriture, dessin). Les talents des dessinateurs sont mis au service du groupe, c'est valorisant pour ces élèves. Cela permet également de découvrir les talents des élèves, et de leur donner de l'autonomie.

Enfin, ce projet apporte une ouverture au monde aux élèves, en les sensibilisant à des enjeux tels que la situation des réfugiés dans le monde, ou encore les difficultés d'accès à l'eau dans certaines régions du monde.

Interview de Laurent Burneau 

Pourquoi avoir décidé de participer au projet Liban avec Globe Reporters ?

Notre établissement appartient au réseau UNESCO, qui promeut notamment le développement durable et la citoyenneté. Notre établissement a donc vocation à s'ouvrir sur le monde, et sur l'extérieur, à faire prendre conscience aux élèves des grands enjeux internationaux. Au Liban, l'un de ces grands enjeux est l'eau.

Quel est l'apport de ce projet pour les élèves selon vous ?

L'apport principal de ce projet est son interdisciplinarité, car cela permet de travailler avec plusieurs professeurs différents. Ce projet permet également de donner du sens à l'enseignement des élèves. Par ailleurs, c'est un souffle d'air pour les élèves, ça les sort de leur routine, grâce à l'intervention de personnes extérieures et la diversité des activités liées à ce projet. C'est l'occasion pour les élèves de rencontrer d'autres personnes et de s'intéresser au monde plus concrètement.

Ce projet se construit grâce au travail du groupe classe : cela est positif pour les élèves en difficulté. Le côté concret du projet est également un moteur pour eux.

Quels sont les éléments positifs que vous retiendrez de ce projet ?

Il y a l'intervention d'Hélène, qui a présenté son métier de journaliste aux élèves. Il y a aussi la forme du projet en elle-même, qui est appréciée par les élèves et permet de développer une relation différente avec eux : mettre en place un projet pour eux, qui leur plait, change le rapport qu'on entretient avec eux.

Pays de la Loire Coopération Internationale

Pays de la Loire Coopération Internationale est le réseau régional multi-acteurs des Pays de la Loire. Il soutient les acteurs de la coopération internationale en Pays de la Loire au service d’actions de coopération internationale plus efficaces et plus pérennes. Il favorise l’ouverture à l’international des habitants des Pays de la Loire.

Informations pratiques

Siège social : 83 rue du Mail 49100 ANGERS

Email : contact@paysdelaloire-cooperation-internationale.org

Téléphone : 0241359300

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Agence Française de Développement
Région Pays de La Loire
Agence de l'Eau Loire-Bretagne
Service Civique
Fonds pour le développement de la vie associative